@Vtt : test longue durée

Amortisseur Fox Float RC | Jantes Mavic 321 Disc | Selle WTB SST-K | Guide gaine

Pédales automatiques Time ATAC zoom

Time 17Ko Le fabricant français Time propose, depuis plusieurs années déjà, une alternative très intéressante au système SPD, généralisé par Shimano. Si ce dernier est leader sur le marché, il n'en reste pas moins que le système ATAC de Time n'offre - quasiment - que des avantages. Au premier rang desquels le débourrage : en conditions extrêmes, vous n'aurez vraisemblablement jamais de problèmes pour cliper une Time, ce qui est loin d'être le cas pour le SPD, qui déclare forfait dès que la boue est épaisse. Cela est dû au système très simple (et visible) des mâchoires.
Ces dernières permettent, deuxième point important, une liberté angulaire bien plus grande que le système SPD (jusqu'à 20°, pour moins de 10° avec le SPD). Selon la position de la cale sous votre chaussure (sport ou confort), vous n'aurez certainement pas de problème de tendinite, comme ça peut arriver avec une SPD (j'ai eu le cas en deux randos avec une Ritchey). C'est d'ailleurs le seul réglage des ATAC. Elles peuvent paraître dures à cliper ou décliper au départ, mais le rodage se fait vite et il n'y a plus de problèmes ensuite. Attention à positionner la cale gravée d'une étoile sous la chaussure gauche.
Elles sont [très] robustes et vieillissent bien. On leur reprochera leur taille orientée XC (pas de version free ride à ce jour) et leur poids légèrement plus élevé (à part la version titane très chère). Malgré leur prix un peu plus élevé (en bas de la gamme), on devrait voir apparaître les Time sur le marché de la première monte d'ici 2002. Bref, vous l'aurez deviné, les Time ATAC sont ce qui se fait de mieux et de plus polyvalent sur le marché.

Amortisseur Fox Float RC zoom [haut]

Fox Float RC 17Ko Encore la référence des amortisseurs à air en 2001, le Fox Float RC jouit d'une excellente réputation (comme tous les amortisseurs Fox). Autant le dire tout de suite, elle est méritée. Outre une fabrication au dessus de tout soupçons, les Fox sont généralement la référence dans chaque catégorie : les Float (ex-Vanilla Air) utilisent la technologie air/huile et les Vanilla le ressort/huile. Sans lettre d'accompagnement, ils n'ont d'autre réglage que la précontrainte (volume d'air ou tension du ressort) ; le R introduit un réglage de la Détente (vitesse du rebond) et le C de la Compression (contrôle de l'enfoncement).
Le Float RC, testé ici, se remarque par son levier de verrouillage, qui agit sur la compression (elle est d'ailleurs réglable sur deux positions, mais peu sensible). Cela permet de transformer son VTT en semi rigide (ou rigide avec une fourche dotée du même système) : c'est intéressant essentiellement sur du terrain plat, voire du bitume, en raidillon. Pourquoi annihiler les atouts d'une suspension en montée : la motricité est utile surtout ici !
Float, terme introduit par Fox en 2000, signifie que ces amortisseurs sont dotés d'un ressort négatif pneumatique, ajusté automatiquement en fonction de la pression de la chambre positive. Et ça se sent ! Aucun choc ne se fait sentir à la remontée de l'amortisseur. Il permet au VTT qui en est équipé de coller au terrain. Tout dépend de la géométrie : j'ai noté que le Float RC 2000 fonctionnait nettement mieux sur le GT XCR que sur le Jekyll 900 SX, surtout la sensibilité aux petits chocs (confort général). Tout ne peut pas être mis sur le compte de l'i-drive. La version 2001 est annoncée plus sensible encore (réduction des frictions).
La molette rouge de détente est, comme d'habitude chez Fox, ultra sensible : 22 positions (clics) permettent de ralentir ou accélérer le rebond, de façon "chirurgicale". Un must ! Il me semble important de dire que la détente est certainement le réglage le plus important d'un amortisseur. Selon son ajustement, un VTT aura tendance à pomper ou pas. Car c'est surtout le rebond, en fonction du terrain et de la vitesse, qui procure cette sensation de montagne Russe... en d'autres termes, un amortisseur sans molette de détente (en général rouge) c'est comme une soupe sans cheveu !Le Fox Float RC qui équipe d'origine le GT XCR 2000 Y2K n'a pas pris une ride, ni un poil de jeu. Sa finition est superbe et son étanchéité est totale (on n'y touche généralement pas). Selon le poids et la pratique, on gonflera de 8 à 15 Bar. Ne pas hésiter à descendre en pression pour sentir la différence sur plusieurs sorties. Pesant ± 71 Kg, j'ai adopté une pression de 10 Bar. Certains la trouveront insuffisante, mais ils ne savent pas ce qu'est le confort ;-)
Oubliez, le temps de trois sorties, la notion [floue] de rendement et testez le à une pression "basse". Vous verrez que le gain de confort et de motricité est réel. Notez la position du petit joint torique en caoutchouc : il permet de vérifier le SAG (enfoncement minimum au repos, soit 10 à 20% du débattement global) et de voir si l'amortisseur est arrivé en bout de course. Si ce n'est pas le cas, dégonflez progressivement (un Bar).
Côté protection, je ne suis pas un partisan de la gaine Néoprène. Les joints et l'ajustement sont tels, qu'il me paraît difficile de rayer le corps de cet amortisseur. Ayant roulé en condition humide, parfois boueuse, je n'ai pas noté de détérioration. De plus, si par malheur un petit grain de sable vient se glisser à l'intérieur de la gaine, le remède sera pire que le mal : la gaine va "appliquer" le grain méticuleusement sur le corps...
L'entraxe standard est en général de 165 mm, mais il est disponible avec d'autres valeurs. Voir tableau Fox (si le lien est mort cliquez). Les amortisseurs sont dotés de bagues réductrices (oeillet) de deux diamètres différents. Ces bagues sont insérées en force : si vous changez de vélo et que vous désirez garder votre Fox, il est possible de l'adapter au prochain (moyennant une centaine de francs). Aux alentours de 3000 F, le Float RC est certes cher, mais son ramage vaut infiniment son plumage.

Jantes Mavic 321 Disc zoom [haut]

Mavic 321 23Ko Pourquoi s'équiper de telles jantes, quand la mode est au léger (voire au tubeless) ? Tout simplement parce que leur solidité est incontestable et, surtout, elles permettent l'utilisation de pneus de section importante.
Je ne m'étendrai pas sur la robustesse des Mavic : elles n'ont pas senti les attaques répétées des cailloux et rochers du Ventoux ou de Fontainebleau. Je pense juste qu'il est préférable de les adopter en 36 trous (et non en 32). Les quatre petits rayons (> Ø2) qui font le petit plus...Côté section, il faut avoir à l'esprit qu'une paire de pneus de 2.25 ou 2.45 (arrêtons nous là car peu de vélos acceptent plus gros) va nettement mieux travailler sur ce genre de jantes que sur une plus fine : la répartition du pneu s'opère aussi dans la largeur et les flancs, du coup, travaillent mieux car moins bombés. Le "flottement" induit par l'utilisation d'un pneu de 2.25 sur une Mavic 317 (par exemple) est dû au "boudinage" du pneu, dont la différence entre la largeur de la surface de contact et le pincement des flancs est trop importante : ça se balade de chaque côté ! Ce qui veut dire qu'un pneu, quel qu'il soit, se sentira nettement mieux sur une 321 que sur une 317, même une section de 1.9.
A chacun d'apprécier si le gain de motricité, de robustesse et d'équilibre en virage est déterminant par rapport à la perte de rendement (le vrai) dû au frottement et au poids supplémentaire. Petit rappel : seul le poids en rotation (jantes, rayons, pneus, chambre à air) est vraiment pénalisant sur un VTT. Mais selon les cuisses et la pratique (free ride), on aura intérêt à y voir de plus près...
Dernier détail : les 321 en livrée jaune poussin, équipent les fameuses Mavic Dee Max, jantes de descente de référence. Qu'on se le dise !

Selle WTB SSTK zoom [haut]

wtb 22KoRien n'est plus personnel qu'une selle ! Il est illusoire de prétendre démontrer, de façon universelle (!), qu'une selle est mieux qu'une autre, outre la qualité de fabrication. La finition n'est pas le point fort de la WTB (plus connu pour ses pneus) mais elle reste correcte. La déco est sympa (c'est mon point de vue) et pour moins de 300 F, on peut disposer d'une selle de bonne qualité.
Elle sied à mon postérieur (très difficile !), j'ai donc souhaité en parler. Elle est venue remplacer une Flite Genuine Gel qui ne m'allait pas du tout. Elle me rappelle les excellentes selles Coda (fabriquées par Sella Italia). Comme c'est le référentiel qui compte ici, à chacun d'appréhender si la WTB conviendra à son fessier ;-)

Guide durit zoom [haut]

durit 14KoVoilà un petit accessoire qui rend de fiers services ! Pour les VTT non dotés de guides pour gaine de frein à disque, en voici un commercialisé par Lapierre. Doté de collant assez puissant (3M), il autorise un trajet de gaine optimal, selon la longueur de la gaine (fixe chez Shimano) et son épaisseur (imposante chez Hayes). Le câble se clipe et un petit collier Rilsan vient l'empêcher d'en sortir. C'est simple et de bon goût. L'intérêt majeur est de permettre un coulissement libre de la gaine : sur une suspension intégrale, c'est très intéressant car la gaine va d'avant en arrière, au lieu de se plier et de trop frotter sur le cadre. Ces guides coûtent un peu moins de 20 F pièces.

Retour | Réagir à cet article | Vos réactions

Sommaire