@Vtt : fourche Rock Shox Psylo

De l'Hydracoil au Pure Damping

Famille Rock Shox PsyloLa nouvelle fourche de RS (Rock Shox), apparue courant été 2000, marque semble-t-il un renouveau de la firme américaine qui a "inventé" et popularisé la fourche hydraulique pour VTT. On se souvient de la fameuse Mag 21, qui a fait les beaux jours des compétiteurs de la fin du siècle dernier ;-)

Beaucoup d'eau à coulé sur les pistes et la Psylo fait table rase de la technologie utilisée jusqu'ici par RS, en l'occurrence l'Hydracoil. Ce système d'amortissement hydraulique utilise la technologie d'un bain d'huile ouvert, dans lequel un piston vient freiner la détente et la compression. Si cette cartouche a fait référence un temps, la concurrence (Answer et Marzocchi en tête) s'est rapidement organisée pour répondre à RS et mettre ses Judy et autres SID au rang des "mammouth"... Manitou avec sa cartouche TPC et Marzocchi avec son système à bain d'huile ouvert très simple, mais reprenant ses acquis de la moto.

La cartouche hydraulique Pure est totalement différente de l'Hydracoil. On note la présence de trois pistons : un pour la détente (gestion du rebond), un pour la compression (gestion de l'enfoncement), un dernier piston vient coulisser en haut de la cartouche pour maintenir le volume d'huile constant, quel que soit le débattement et l'échauffement. On note que le volume d'huile présent dans la Psylo est nettement supérieur à ses ancêtres. Cela vient notamment des plongeurs (en alu Easton) qui adoptent [enfin] un diamètre extérieur de 30 mm (au lieu de 28,6). Ceci afin de garantir une meilleure rigidité.

Les fourreaux ont été entièrement redessinés et le superbe arceau (moulé d'une seule pièce avec les fourreaux) permet un dégagement du pneu notablement plus important. Une section de 2.25 a encore de la place. C'est bon signe pour la boue.
RS succombant aux charmes de l'axe de Ø20 mm propose l'option Tulio sur toutes ses Psylo : un intelligent système à blocages rapides, permettant de libérer l'axe très rapidement. Compter ±1000F de plus par fourche et ±200 gr (officiellement) supplémentaires sur la balance. Si la rigidité latérale doit augmenter sensiblement, retardant le vrillage de la fourche avec l'utilisation d'un frein à disque, la rigidité frontale ne devrait pas y gagner grand chose. Je ne suis pas certain du côté indispensable du Tulio sur une telle fourche...
Les tasseaux de freins cantilever sont là : RS ne propose pas à ce jour une version sans, à l'instar de Manitou. Bien évidemment, RS n'a pas oublié la patte de disque au standard international, moulée avec le fourreau.

La cartouche "Pure" comporte deux nouveautés

La première nouveauté est propre à RS, car la détente (en bas du fourreau droite) est vraiment réglable et très sensible : on passe de très lent à très rapide en quelques tours (sur la SL testée du moins). La concurrence savait déjà faire ! Comme pour la plupart des boutons plastiques de détente, il est conseillé de l'ôter une fois le réglage effectué, afin de ne pas le perdre (choc). On découvre alors un joint torique sur la vis principale et un axe BTR de Ø3. En cas de perte, on peut encore accéder à ce réglage. On est loin de l'Hydracoil, dont le bouton de détente n'avait aucune incidence sur celle-ci. Malheureusement, seules les SL et Race sont dotées du Pure Damping : la XC se contente de l'Hydracoil... effet de gamme oblige.
La deuxième nouveauté, de taille cette fois, vient de la superbe molette en haut du même fourreau (SL et Race) : nommée Climb-it Control cette molette rouge, à l'aspect solide, permet de contrôler la compression (rapidité de l'enfoncement) par une douzaine de crans. On passe alors d'une fourche souple (selon la précontrainte) à une fourche verrouillée, en passant réellement par deux états intermédiaires. Sur les 180° de rotation et la douzaine de crans, 90° et quatre crans sont "sensibles". C'est déjà pas mal ! Cannondale, Manitou (anti BOB en option) et maintenant Marzocchi (Z1 MCR) proposent un verrouillage de la compression, mais pas un dosage progressif. Il fallait y penser.

Le débattement réglable

Quelle que soit la version, la Psylo autorise un débattement de 80 à 125 mm. On peut donc adapter sa fourche à sa pratique (en gros le XC de 80 à 90 mm et le free ride de 100 à 125 mm), en ayant à l'esprit que la modification du débattement entraîne le changement des angles du VTT. Il faut d'ailleurs noter que la Psylo est très haute : plus haute qu'une Manitou X-Vert [Super] ou une Marzocchi Z1 à débattement égal. Il fallait bien que RS trouve de la place pour "caser" cette ruse... une Psylo aura donc naturellement tendance à "redresser" un vélo plus qu'une autre. A chacun d'apprécier cette particularité.
La différence entre les trois modèle vient du "ressort" utilisé : hélicoïdal métallique pour la XC et la SL, à air pour la Race. La pression de cette dernière s'ajuste, enfin, à l'aide d'une valve Shrader (grosse valve) placée en haut du fourreau gauche. Fini l'adaptateur peu pratique, qui se perd dans un sac. De la XC à la Race, on gagne "officiellement" 200 gr par fourche (officieusement autour de 100 gr). Sur la Race, le débattement est réglable par modification d'une cale donnant lieu à trois hauteurs (80, 100 et 125 mm).
Pour les XC et SL on note une superbe molette crantée en alu, très maniable, qui ajuste la précontrainte (le SAG). RS communique ses préconisations sur la notice (succincte et bien faite), dont on s'aidera pour ajuster la fourche à sa guise. Seul l'essai grandeur nature (!) peut donner la valeur idéale, dépendante de chacun. Sous cette molette, on découvre un écrou de Ø24 qui donne accès à la vis de réglage du débattement, à l'aide d'un long tournevis plat. On peut alors adopter un débattement au millimètre de 80 à 125 mm. Pour le savoir, la notice nous signale que le débattement est contrôlable par la distance entre le joint et le té. Il suffit d'ajouter 20 mm pour connaître la valeur finale. Simple et de bon goût.

Résumons-nous

Psylo XC
amortissement hydraulique Hydracoil, par de réglage ni verrouillage de la compression, débattement ajustable de 80 à 125 mm. Poids ± 2 Kg
Psylo SL
amortissement hydraulique Pure, réglage de la compression (verrouillable) et de la détente, débattement ajustable de 80 à 125 mm. Poids = 1,85 Kg (vérifié)
Psylo Race
amortissement hydraulique Pure, réglage de la compression (verrouillable) et de la détente, débattement positionnable à 80, 100 et 125 mm. Poids ± 1,75 Kg

En vrai avec la Psylo SL

Les premiers essais sont très prometteurs. Sans considérer que le rodage (indispensable) est achevé, la qualité de l'amortissement est nette. La Psylo SL intervient sur tous les chocs, elle apporte un confort réel et sa rigidité latérale semble très bonne. Côté frontale, avec le montage de freins à disque Hayes, on note une légère flexion. Sur une fourche à simple té, dotée d'un frein à disque, ce défaut semble malheureusement congénital ! Cela dit, les fourreaux restent bien en place dans les joints : on ne note pas de jeu particulier, à l'inverse de la Marzocchi Z3.5, testée il y a peu dans les mêmes conditions. Un essai comparatif avec la Z1 sera réalisé bientôt, afin de vérifier si la Psylo SL se place bien en concurrente directe du best seller de Marzocchi. Face à la Manitou X-Vert Super, testée également, ses performances globales se hissent au dessus, eu égard notamment à ses possibilités. En cas de montage d'un frein à disque au seul standard international, tel les Shimano, les Hope ou les Formula, la Manitou ne fait plus recette (car compatible Magura spécifique et Hayes).
Je n'ai pas encore pu apprécier le bon réglage de la détente, tant la plage est large. Quant à la molette magique (Climb-it Control) elle est de premier ordre : très facile à manipuler en roulant, ses effets sont immédiats et sensibles. Si le verrouillage n'apporte pas grand chose sur un terrain mouvementé (utile à mon sens sur les liaisons en bitume), le fait de pouvoir durcir la compression est en revanche un plus. Le positionnement à gauche eut été parfait (heureux les gauchers), mais l'apparition de plus en plus fréquente du frein à disque impose maintenant l'hydraulique à droite, afin d'éviter toute modification de température.
Le traitement (anodisation) des plongeurs est moins "magique" que sur une Marzocchi, mais RS a fait de gros progrès en la matière... espérons que la pérennité sera au RDV. C'est évidemment trop tôt pour le dire. Un dernier détail qui a son charme : la Psylo SL en livrée blanche est très belle, notamment sur un GT XCR (modèle 2000).

Retour | Test Fox Vanilla RL | Site Rock Shox | Réagir à cet article | Vos réactions

Sommaire